Commerce et climat: L’UE et les pays partenaires lancent la «coalition des ministres du commerce pour le climat»

Europe

Aujourd’hui, la Commission européenne, les États membres de l’UE et 26 pays partenaires lanceront la coalition des ministres du commerce pour le climat, le premier forum mondial de niveau ministériel consacré aux questions relatives au commerce, au climat et au développement durable. La coalition soutiendra les actions mondiales visant à promouvoir des politiques commerciales susceptibles de s’attaquer au changement climatique grâce à des initiatives locales et mondiales.

La coalition aspire à établir des partenariats entre les milieux du commerce et les acteurs de la transition climatique afin de déterminer comment la politique commerciale peut concourir à la lutte contre le changement climatique. Elle encouragera le commerce et les investissements dans les biens, les services et les technologies qui contribuent à atténuer le changement climatique et à s’y adapter.

Un élément essentiel du programme de la coalition consiste à recenser les manières dont les politiques commerciales peuvent soutenir les pays en développement les moins avancés et les pays les plus vulnérables qui sont confrontés aux risques les plus élevés du changement climatique.

Des ministres du commerce de plusieurs régions ayant des niveaux de revenus différents se joindront à ce dialogue politique de haut niveau et la société civile, les entreprises, les organisations internationales, les milieux de la lutte contre le changement climatique et les milieux de la finance collaboreront également aux travaux de la coalition.

Tous les pays intéressés peuvent rejoindre la coalition, qui réunit jusqu’à présent plus de 50 ministres issus de 27 juridictions. Les quatre pays chefs de file de la coalition sont l’Équateur, l’UE, le Kenya et la Nouvelle-Zélande. On compte parmi les autres pays participants l’Angola, l’Australie, la Barbade, le Cap-Vert, le Canada, la Colombie, le Costa Rica, l’Islande, la Gambie, le Japon (commerce extérieur des affaires étrangères), la République de Corée, les Maldives, le Mozambique, la Norvège, les Philippines, le Rwanda, la Zambie, Singapour, la Suisse, l’Ukraine, le Royaume-Uni, les États-Unis et le Vanuatu.

La coalition fournira des orientations politiques et définira des stratégies liées au commerce pour s’adapter à l’évolution des conditions climatiques et aux conditions météorologiques extrêmes, par exemple par la production, la diffusion, l’accessibilité et l’adoption de technologies respectueuses du climat. Elle s’attachera à trouver des solutions commerciales à la crise climatique, dans le respect de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), de l’accord de Paris et des objectifs de développement durable, tout en soutenant les efforts déployés dans ce domaine au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Prochaines étapes

La prochaine réunion ministérielle se tiendra en marge de la prochaine conférence ministérielle de l’OMC prévue début 2024.

Contexte

La coalition pour le climat a été officiellement lancée lors de la réunion annuelle du Forum économique mondial à Davos le 19 janvier 2022. Elle vise à recenser les moyens par lesquels le commerce et la politique commerciale peuvent concourir utilement à la lutte contre la crise climatique actuelle. Ce sera un forum de dialogue politique de haut niveau destiné à encourager la coopération internationale en matière de climat, de commerce et de développement durable.

 

 

ec.europa.eu

pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *