Apple pourrait « perdre » 6 millions d’iPhone cette année, voici pourquoi

Global
Confinements, démissions, émeutes… En Chine, le fonctionnement de la principale usine d’iPhone du monde est fortement perturbé. Conséquence : le géant américain de l’informatique Apple pourrait enregistrer un déficit de production de 6 millions de ses célèbres smartphones cette année.

Jusqu’ici, le nom de la ville de Zhengzhou, en Chine, apparaissait peu souvent dans les médias occidentaux. Mais depuis la fin du mois d’octobre 2022, il est beaucoup question de la capitale de la province du Henan. La majorité des iPhone, les smartphones du géant américain de l’informatique Apple, sont fabriqués dans une immense ville-usine située dans cette métropole de plus de 10 millions d’habitants. Ce gigantesque complexe, surnommé « iPhone City », a été confiné en raison de la pandémie de Covid-19, des manifestations s’y sont également déroulées. Tous ces événements ont perturbé la production des téléphones de la marque à la pomme. Résultat : Apple devrait produire quelque 6 millions d’iPhone de moins que prévu cette année, rapporte l’agence de presse Bloomberg, lundi 28 novembre 2022.

Démissions, émeutes et primes

Ce chiffre de 6 millions d’iPhone « perdus » par Apple est avancé par « une personne connaissant les opérations d’assemblage » des téléphones, restée anonyme et interrogée par Bloomberg. Ce n’est pas la première à l’évoquer : les banques américaines Bank of America et Morgan Stanley avaient déjà parlé d’un déficit de production de cet ordre de grandeur. Sont concernées, selon l’agence de presse, les versions « Pro », terme qui désigne les versions les plus de haut de gamme du smartphone.

Ces différents analystes se sont intéressés aux perturbations qui ont touché « iPhone City », ces dernières semaines. Ainsi, conséquence notamment du confinement du site industriel, plus de 20 000 employés (jusqu’à 350 000 personnes peuvent y travailler) ont quitté l’immense usine, opérée par la société taïwanaise Foxconn, à la fin novembre. L’entreprise a alors cherché à recruter de nouveaux salariés, mais des émeutes ont ensuite éclaté. En cause : des promesses salariales qui n’ont pas été tenues, selon le quotidien britannique The Guardian. Dans le même temps, des manifestations contre la politique sanitaire du régime éclatent désormais un peu partout en Chine.

Dans ce contexte, Foxconn cherche donc à conserver ses employés, offrant une prime de 1 800 dollars (un peu plus de 1 700 €) à certains d’entre eux pour qu’ils ne quittent pas leur poste. Une somme « exceptionnellement élevée », note également Bloomberg.

Une situation difficile à évaluer

Le problème, c’est que ces perturbations des chaînes de production interviennent juste avant les fêtes de fin d’année, un moment traditionnellement important pour les fabricants d’électronique qui vendent beaucoup d’appareils lors de cette période.

Ce n’est pas tout : c’était le Black Friday, ce vendredi 25 novembre, importante période de promotions qui suit la fête américaine de Thanksgiving. Or, lors du week-end de soldes, la demande pour des iPhone 14, la plus récente version du smartphone, a été « bien plus élevée que l’offre », souligne Daniel Ives, directeur général de la société d’investissement Wedbush Securities, auprès de la chaîne de télévision américaine CNN. Ce qui pourrait, selon lui, entraîner des « pénuries importantes » jusqu’à Noël…

Comment la situation va-t-elle évoluer ? Difficile à dire. Selon l’interlocuteur de Bloomberg, celle-ci pourrait s’améliorer si Foxconn parvient à faire revenir tous ses ouvriers sur les lignes de production. En revanche, si les restrictions sanitaires sont maintenues dans les semaines à venir, le déficit de production pourrait être encore plus élevé que le chiffre qu’il avançait.

En France, il est indiqué, sur la boutique en ligne d’Apple, que les iPhone 14 Pro et 14 Pro Max, les versions les plus haut de gamme du smartphone, ne seront pas livrées avant le 28 décembre. En revanche, pour un iPhone 14 tout court, la date de livraison indiquée est le mercredi 30 novembre.

 

 

ouest-france

pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *