Le bilan des victimes de la tempête à New York s’élève à 39 personnes

Global

Les routes de la ville de Buffalo ont été rouvertes aux automobilistes jeudi alors que le déneigement et la recherche de victimes se poursuivaient. Les autorités ont fait état de 39 décès confirmés à la suite du blizzard de Noël.

Le 23 décembre, une zone de tempête extrêmement froide touchant l’ensemble des États-Unis a atteint la partie occidentale de l’État de New York, apportant plus d’un mètre de neige dans la région de Buffalo, sur les rives du lac Érié. L’interdiction de circuler a été levée jeudi dans la deuxième ville la plus peuplée de l’État de New York, mais le maire a demandé aux habitants de ne pas monter dans leur voiture afin de permettre aux unités de secours de circuler librement.

Dans les quartiers résidentiels de la ville, des centaines d’engins performants s’activent pour enlever les obstacles de neige soulevés par le vent.

Dans le comté d’Erie, qui comprend Buffalo, 39 décès ont été signalés jusqu’à présent. Il s’agit d’un patient chronique de 63 ans dont le ventilateur s’est arrêté en raison d’une panne de courant et qui n’a donc pas reçu l’oxygène nécessaire. Un homme de 27 ans est mort d’une intoxication au monoxyde de carbone après que la neige a bloqué un conduit d’aération dans sa maison. Une victime de 22 ans a été retrouvée dans sa voiture à quelques minutes de son domicile. Il rentrait du travail, mais s’est retrouvé bloqué sur la route à cause de la tempête de neige, et il y a une victime qui a voulu quitter son appartement pour un court moment, mais n’y est pas retournée.

Vingt-cinq autres personnes sont mortes dans le froid extrême dans d’autres régions des États-Unis, la plupart dans des accidents de la circulation sur des routes glissantes.

Le service météorologique a émis une alerte aux inondations pour la ville de Buffalo après que les températures aient largement dépassé le point de congélation, avec des prévisions de pluie pour samedi. La gouverneure de l’État de New York, Kathy Hochul, a annoncé que 800 000 sacs de sable avaient été préparés et que 300 pompes étaient en attente pour évacuer l’eau qui s’accumule dans les sous-sols.

La situation dans l’aviation américaine pourrait revenir à la normale d’ici vendredi. Environ 2 500 vols supplémentaires ont été annulés jeudi, presque tous opérés par Southwest Airlines. La compagnie a annoncé qu’elle serait en mesure de maintenir son trafic régulier à partir de vendredi. Southwest fait l’objet d’une enquête gouvernementale après s’être pratiquement effondrée à la suite des tempêtes qui ont débuté le 22 décembre, annulant plus de 13 000 vols et affectant environ un million de passagers. Au total, 58 % des vols de la compagnie n’ont pas pu être assurés pendant cette période, alors que les autres compagnies aériennes ont pu respecter leur programme pendant plusieurs jours.

Les assureurs ont commencé à comptabiliser les dommages causés par la tempête hivernale. Selon eux, dans 42 États des États-Unis, les biens assurés ont perdu environ 5,4 milliards de dollars. C’est à New York, au Texas, en Géorgie, au Tennessee et en Caroline du Nord que l’on s’attend à ce que les dégâts soient les plus importants, le froid ayant surtout causé des dommages aux infrastructures, notamment sous la forme de conduites d’eau gelées et fissurées.

 

 

MTI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *