Le Canada interdit aux étrangers d’acheter des propriétés immobilières dans le pays à titre d’investissement

Global

La loi canadienne qui est entrée en vigueur le 1er janvier interdit aux étrangers d’acheter des biens immobiliers résidentiels dans le pays à des fins d’investissement – roadster.hu a noté le rapport de CNN.

La règle est valable jusqu’en 2025, mais il est possible qu’elle soit prolongée. La loi ne s’applique qu’aux étrangers qui ont acheté des biens immobiliers canadiens à des fins d’investissement, mais qui ne vivent pas dans le pays. Il existe une exception à la règle pour les étrangers qui résident au Canada en tant que réfugiés ou qui ont leur adresse enregistrée.

En fait, cependant, en 2022 – c’est-à-dire avant l’entrée en vigueur de la loi – les prix de l’immobilier résidentiel canadien ont déjà commencé à baisser d’eux-mêmes, car le Canada, comme la plupart des pays du monde occidental, est confronté à des difficultés économiques. Bien que leur taux d’inflation ne soit pas aussi élevé que celui de la Hongrie, il est également en hausse (actuellement autour de 6-7 %), et la banque centrale a augmenté les taux d’intérêt. Et cela a suffi à refroidir leur marché immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *