Hongrie : Le difficile recrutement des chasseurs frontaliers

National

Le gouvernement hongrois qui souhaite recruter 4 000 chasseurs frontaliers peine à trouver des candidats, rapporte HVG.

Seuls 811 recrues de la nouvelle force de garde-frontières ont commencé à patrouiller aux frontières méridionales de la Hongrie le 10 octobre, soit bien moins que les 2 200 chasseurs frontaliers censés être opérationnels à l’issue d’un premier tour de recrutement et de formation.

Au total, le gouvernement table sur un corps de 4 000 chasseurs frontaliers.

HVG explique que seule une petite proportion des dizaines de milliers de personnes qui avaient montré leur intérêt pour cet emploi, rémunéré 400 000 forints bruts, ont finalement postulé.

Un peu plus d’un tiers des candidats (36 %) ne remplissent pas les conditions d’admission ou échouent au test d’aptitude physique ou à l’examen et sont déclarés inaptes, selon les données de la police.

 

 

courrierdeuropecentrale

pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *